Black Lives Matter!

par Laurent | 20 juin 2020
  • 8bdc01d9-f503-4137-bb3d-3ef638ef7f7d
  • dsc_3839
  • dsc_3841
  • dsc_3861
  • dsc_3872
  • dsc_3891
  • dsc_3897
  • dsc_3917
  • dsc_3918
  • dsc_3925
  • dsc_3944
  • dsc_3962
  • dsc_4018
  • dsc_4022
  • dsc_4036
  • dsc_4038
  • dsc_4074
  • dsc_4075
  • dsc_4087
  • dsc_4092
  • dsc_4109
  • dsc_4110
  • dsc_4146
  • dsc_4149
  • dsc_4250
 
Image Black Lives Matter!

Impossible d’y échapper. Partout dans le monde, une vague d’indignation s’est levée et, portée par les jeunes, s’est étendue de Mineapolis aux Etats-Unis tout entier avant de gagner le reste du monde. Une «contamination» bienvenue, tant elle combat ce virus nauséabond qu’est le racisme.

Gakomo était aux premières loges ce samedi 20 juin 2020, à l’occasion de cette fabuleuse manifestation fribourgeoise qui a réuni plusieurs milliers de personnes, jeunes en tête, mais pas que! Toutes les générations et toutes les couleurs s’étaient unies pour dénoncer les discriminations raciales et apporter un message d’espoir. La foule, partie de l’Uni de Pérolles, a traversé pacifiquement la ville en attirant les gens dans son sillon pour rejoindre la place Georges «Floyd» Python, rebaptisée en mémoire de l’afro-américain décédé.

Les discours ce sont enchainés, ponctués par les refrains «black lives Matter» ou la foule se mettant à genou, le poing brandi. Une telle ferveur collective paraissait soudain surréaliste pour beaucoup, après des semaines à se retrouvé confiné chez soi…

Quelques jours plus tôt, une poignée de personnalités sensibles à la cause se sont réunis autour de Kossivi et son association «Passerelles» pour organiser cet événement historique. Josi en était. Elle s’est également portée volontaire pour témoigner, dans un style plus «rassembleur» que dénonciateur. Voici son discours retransmis avec quelques images de cette manifestation.

On laissera le mot de la fin à l’un des membres du comité qui a bien souligné le caractère «noir et blanc» du drapeau fribourgeois, comme une invitation au vivre ensemble dont nous ne pouvons que nous réjouir!

"CE N'EST PAS L'AUTRE QUI VIENDRA RÉPARER, C'EST NOUS-MÊME QUI RÉPARERONS"

«Bob Marley disait que la couleur de la peau n'a pas plus d'importance que la couleur des yeux. Je ne crois pas au racisme. Je ne me sens pas noir parmi des blancs. Quand je vais dans un magasin, je ne me sens pas noire parmi des blancs. Quand je participe à une réunion d'affaire, je ne me sens pas noire parmi des hommes d'affaires blancs. Je me sens humaine devant d'autres humains.

Je pense que l'être humain a peur de ce qu'il ne connaît pas. Je pense que l'être humain a peur de ce qui ne lui ressemble pas. Je pense que l'amour du pouvoir domine le monde. J'espère que chaque jour, dans nos petites actions, nous prenions la mesure du pouvoir de l'amour.

Mes chers frères et sœurs africains, vivons dans le présent. Le passé est dernière nous. Chaque jour, battons nous pour construire le monde que nous voulons avoir et laisser à nos enfants. Ce n'est pas l'autre qui viendra réparer, c'est nous-même qui réparerons.

Alors je souhaite que l'on puisse parler dans les écoles aujourd'hui de l'histoire du peuple noir. C'est en connaissant d'où nous venons que nous pouvons réellement vivre qui nous sommes.

Entre nous, blancs, noirs, rouges ou jaunes, soyons solidaires. Osons entreprendre chaque action pour construire des ponts et non des barrières. Je vous remercie d'être là aujourd'hui, parce que chaque vie compte. Ce n'est pas seulement la vie des noirs, ce qui compte c'est la vie de chaque être humain.»

Josi Kaeser | 20.06.2020

--

Liens utiles

--> Association Passerelles



GAKOMO.CH | LE BLOG

 
 
 

Vivez l'aventure
avec nous!

Rejoignez la Tribu Gakomo!

Profitez d'infos exclusives, de vidéos, d'avantages sur notre shop ou autres instants de bonheur à partager!

 
 
 
 
design by lien custom design
powered by lien Kameleo