Il était une fois dans l'Ouest (Part 2)

par Josi | 24 mai 2019

  • 2019-01-11_ouest-2_6279_k
  • 2019-01-11_ouest-2_6280_k
  • 2019-01-11_ouest-2_6285_k
  • 2019-01-11_ouest-part-2_6283_k
  • 2019-02-18_ouest-2_7961_k
  • 2019-02-18_ouest-2_7997_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8059_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8067_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8082_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8088_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8161_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8189_k
  • 2019-02-19_ouest-2_8209_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8223_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8240_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8270_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8319_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8336_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8356_k
  • 2019-02-20_ouest-2_8386_k
  • 2019-02-21_ouest-2_8494_k
  • 2019-02-21_ouest-2_8519_k
  • 2019-02-22_ouest-2_8581_k
  • 2019-04-23_ouest-part-2_9884_k
  • 2019-04-25_ouest-2_0006_k
  • 2019-04-25_ouest-2_0015_k
  • 2019-04-25_ouest-2_0041_k
  • 2019-04-25_ouest-2_0199_k
  • 2019-04-25_ouest-2_9945_k
  • 2019-04-25_ouest-2_9965_k
  • 2019-04-25_ouest-2_9996_k
  • 2019-04-25_ouest-part-2_0006_k
  • 2019-04-28_ouest-2_0201_k
  • 2019-04-28_ouest-part-2_0194_k
  • 2019-04-29_ouest-2_0252_k
  • 2019-04-30_ouest-2_0319_k
  • 2019-04-30_ouest-2_0320_k
  • 2019-04-30_ouest-2_0349_k
  • 2019-04-30_ouest-2_2_k
  • 2019-04-30_ouest-part-2_0349_k
  • 2019-05-06_ouest-2_0009_k
  • 2019-05-06_ouest-2_0028_k
  • 2019-05-06_ouest-2_4925_k
  • 2019-05-06_ouest-part-2_0003_k
  • 2019-05-07_ouest-2_0055_k
  • 2019-05-08_ouest-2_0137_k
  • 2019-05-08_ouest-2_0146_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0164_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0714_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0739_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0775_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0821_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0837_k
  • 2019-05-09_ouest-2_0961_k
  • 2019-05-09_ouest-2_1002_k
  • 2019-05-09_ouest-2__k
  • 2019-05-09_ouest-part-2_0196_k
  • 2019-05-10_fondation-gacha_josi-laurent_1211_k
  • 2019-05-10_ouest-2_1198_k
  • 2019-05-11_ouest-2_1338_k
  • 2019-05-11_ouest-2_1369_k
  • 2019-05-13_ouest-2_1744_k
  • 2019-05-13_ouest-2_1779_k
  • 2019-05-13_ouest-2_1792_k
  • 2019-05-13_ouest-2_1877_k
  • 2019-05-25_ouest-2_0265_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2248_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2288_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2303_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2324_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2343_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2351_k
  • 2019-05-25_ouest-2_2353_k
  • 2019-05-25_ouest-2__k
  • gakomo_cameroun_carte-ouest-2b
 
Image Il était une fois dans l'Ouest (Part 2)

Cet article est la suite du premier volet «Il était une fois dans l'Ouest (Part 1)».

Suite de notre reportage sur l’Ouest camerounais où nous avons plusieurs fois eu l’occasion de voyager, notamment pour construire la maison familiale sur la tombe du père (voir l’article). Cette région, très riche culturellement parlant, est connue pour ses chefferies traditionnelles et son climat agréable. A moins de 5 heures de Douala, elle déploie ses charmes sur 14'000 mètres carrés et est la région la plus densément peuplée. C'est une des régions aussi dans lesquelles il y a aussi le plus de choses à découvrir. Jugez plutôt!

Plantations-Njombé

Un panorama sublime sert de décor aux plantations de Nicolas

Sur la route, Ndjombé, ses mangues et son volcan (1)

L’avantage de rencontrer les producteurs de nos nombreux produits issus de la terre, c’est d’aller dans des endroits où nous n’aurions même pas eu l’idée d’aller et de découvrir des trésors cachés. Comme ce décor époustouflant découvert à Njombé, où sont produites nos mangues si délicieuses (voir ici). Après quelques kilomètres de pistes sur la terre noire de cette région volcanique, nous arrivons dans ce verger à taille humaine, dans lequel tout pousse. On y trouve des Papayes, du Cacao et autres plantains que Nicolas, le producteur, nous fait découvrir avec passion. Et tenez vous bien, ce dernier affiche 73 ans au compteur et compte bien rouler sa bosse encore longtemps. Sur le retour, Jeanne d’Arc qui coordonne les producteurs de la région nous offre l’occasion d’admirer ces femmes ramassant les arachides du village. Tiens, encore un produit qu’il faudrait faire découvrir tant celles-ci sont différentes de ce qu’on peut trouver dans nos échoppes...

Logo Gakomo Africa

A mi-parcours, Melong est une halte obligée à l’aller, comme au retour…

Pause Soya à Melong (2)

Melong est encore dans le Littoral (et même dans le Mungo pour être précis), mais c’est à partir de là qu’on commence à sentir l’Ouest, avec son climat plus tempéré, ses montagnes et ses tonnes de fruits et légumes vendus en bord de route. Nous en profitons chaque fois pour faire une petite pause «pipi» et croquer une morse, le fameux Soya (à ne pas confondre avec la plante privilégiée des végétarien), viande bœuf cuite au feu de bois et coupées en fines lamelles, garnie d’oignons et épicée à souhait. C’est aussi l’occasion de faire le plein de fruits frais tels ces ananas gorgés de soleil, ces «bobolos» (bâton de manioc) ou encore des fruits de la passion à se relever la nuit…

Fondation Gacha

Bangoulap rayonne loin à la ronde grâce à cette magnifique Fondation

La Fondation Jean-Félicien Gacha (3)

Nous vous invitons à découvrir notre article détaillé sur ce lieu magnifique

Découvert un peu par hasard, ce lieu magique et quelque peu reculé invite à la détente et à la relaxation. L’architecture est splendide et tout a été réalisé sur place avec les artisans de La région, recrutés finalement pour mettre des formations en place et sauvegarder ainsi la culture et le savoir-faire de la région. Ainsi, en plus des menuisiers, de la ferronnerie d’art et de la couture, un atelier perlage a vu le jour. De plus, tous les métiers du bâtiment et du paysagisme sont représentés et ont fort à faire entre les bâtiments de la fondation, la zone d’habitation et la Villa Boutanga qui accueille les touristes. L’hôtel Zingana à Bafoussam, l’un des plus beaux du Cameroun, est aussi l’œuvre de cette équipe aussi chaleureuse que compétente.

Batoufam

Batoufam compte parmi les plus belles chefferies du Cameroun

La chefferie de Batoufam (4)

Nous avons profité de la visite de la famille de Janvier pour visiter cette incroyable chefferie non loin de Bayangam où nous avons posé construit. C’est un vrai labyrinthe de petites portes et cours richement décorées dont l’origine est directement inspirée de l’histoire mouvementé du village et de son chef en particulier. Ce dernier, plutôt malin, a pu asseoir son autorité par la ruse et, par peur de représailles, souhaitait qu’on ne puisse pas facilement le trouver en cas d’attaque. Quoiqu’il en soit le lieu est un musée à ciel ouvert et le travail des artisans est un vrai chef d’œuvre: les sculptures et les décors sont splendides et on peut même y passer la nuit dans de belles petites cases.

Bandjoun

Découverte de la filière de la banane Tikou, utilisée dans les fruits séchés Gakomo

Bandjoun et la banane Tikou (5)

Le hasard fait bien les choses. Cet adage a encore prouvé sa pertinence lorsque nous rencontrons Désirée grâce à notre ami Blaise. Celui-ci se trouve être celui qui sèche nos bananes séchées (voir ici) et qui est membre du comité de l’association avec laquelle nous travaillons depuis nos débuts! Nous lui proposons de réaliser un petit documentaire « du champ à la table » et découvrons les petits producteurs à Bandjoun. Un panorama splendide s’offre à nous en descendant vers la plantation d’X. Le lendemain, nous assistons au ramassage des fruits. Avec son petit bus, il récupère les plantains des différents producteurs en bord de route et une dizaine d’entre eux se retrouvent pour conditionner les bananes fraîches qui vont partir vers Douala. Nous visiterons aussi le local de production de Désirée et aurons l’occasion de laver, éplucher, couper et sécher nos propres fruits! 24 heures plus tard, nous procéderons au conditionnement. La boucle est bouclée!

Logo Gakomo Africa

Pause spirituelle et gustative au monastère de Koutaba

Le monastère de Koutaba, son café et ses sirops (6)

Un superbe lieu, un peu retiré, où quelques moines vivent selon l'ordre de St-Benoît et s'adonnent à la culture du café ainsi qu'à sa transformation. Au centre trône également une chapelle splendide avec une très belle acoustique. Nathalie, en visite avec sa famille, nous a gratifié de sa superbe voix dans ce lieu chargé en énergie. En plus d'y passer la nuit, nous avons aussi eu l'occasion de découvrir les plantations et les lieux de transformation de leur produits. A ce sujet, leur sirop de café est à se damner! – excusez-moi du terme ; )

-

Foumban

Foumban, berceau de l’artisanat en bois et en bronze

Fouman et ses artisans (7)

Il n’y a pas un voyage que nous ayons fait sans aller à Foumban. Le Chef-lieu des Bamouns - une des principales ethnies présente à l’Ouest - est connu loin à la ronde pour son Sultanat, avec son palais et un musée à l’architecture psychédélique qui va ouvrir bientôt. Ses artisans ne sont pas en reste et sont reconnus loin à la ronde pour leurs dons de sculptures, que ce soit en bronze ou en bois (voir l'article détaillé).

Vous l'aurez compris, l'Ouest camerounais est une région qui mérite le détour. Les richesses et découvertes que nous y avons faites tiennent difficilement en 2 articles. Le mieux encore est de venir directement sur place pour vous en rendre compte par vous-même!

Roadtrip Ouest Cameroun



GAKOMO.CH | LE BLOG

 
 
 

Vivez l'aventure
avec nous!

Rejoignez la Tribu Gakomo!

Profitez d'infos exclusives, de vidéos, d'avantages sur notre shop ou autres instants de bonheur à partager!

 
 
 
 
design by lien custom design
powered by lien Kameleo