Salam Alékoum! (Partie 1)

par Laurent | 18 novembre 2018
catégories : african tour

  • 2018-10-16_senegal_1_6477_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6527_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6537_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6556_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6568_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6572_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6645_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6650_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6708_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6717_k
  • 2018-10-17_senegal_1_6753_k
  • 2018-10-19_senegal_1_6771_k
  • 2018-10-19_senegal_1_6798_k
  • 2018-10-19_senegal_1_6826_k
  • 2018-10-20_senegal_1_6828_k
  • 2018-10-20_senegal_1_6856_k
  • 2018-10-20_senegal_1_6861_k
  • 2018-10-20_senegal_1_6943_k
  • 2018-10-20_senegal_1_6957_k
  • 2018-10-20_senegal_1_7098_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7159_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7189_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7226_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7265_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7310_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7316_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7342_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7355_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7432_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7607_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7735_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7802_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7859_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7865_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7906_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7915_k
  • 2018-10-21_senegal_1_7939_k
  • 2018-10-21_senegal_1_8069_k
  • 2018-10-21_senegal_1_8186_k
  • 2018-10-21_senegal_1_8190_k
  • 2018-10-21_senegal_1_8230_k
  • 2018-10-21_senegal_1_8248_k
  • 2018-10-21_senegal_1__k
  • 2018-10-24_senegal_1_8298_k
  • 2018-10-24_senegal_1_8301_k
  • 2018-10-24_senegal_1_8332_k
  • 2018-10-24_senegal_1_8352_k
  • 2018-10-24_senegal_1_8392_k
  • 2018-10-24_senegal_1_8405_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8451_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8518_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8533_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8578_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8634_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8709_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8726_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8734_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8745_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8795_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8812_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8848_k
  • 2018-10-25_senegal_1_8876_k
  • 2018-10-26_senegal_1_8974_k
  • 2018-10-26_senegal_1_8999_k
  • 2018-10-27_senegal_1_9064_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9109_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9155_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9210_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9234_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9235_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9253_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9260_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9264_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9267_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9291_k
  • 2018-10-31_senegal_1_9295_k
  • 2018-11-01_senegal_1_9309_k
  • 2018-11-01_senegal_1_9315_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9382_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9458_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9490_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9523_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9574_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9620_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9630_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9649_k
  • 2018-11-02_senegal_1_9696_k
  • 2018-11-11_senegal_2_0993_k
  • 2018-11-14_senegal_1_1171_k
  • 2018-11-14_senegal_1_1178_k
 
Image Salam Alékoum! (Partie 1)

Retour au plus près de l’Europe pour cette 5e étape. En effet, que ce soit géographiquement ou en terme de développement, on sent ici un petit air de déjà vu. Par moment, on oublie même qu’on est en Afrique, comme lorsque ça bouchonne au péage dans le périph’ de Dakar, qu’on découvre le parc véhicule de Saly ou qu’on fait ses emplettes dans un magasin Auchan à minuit le dimanche soir... Et pourtant le Sénégal est tellement plus que ça! Véritable terre d’accueil (Terranga, comme ils disent ici), le pays transpire cette serviabilité et s’affirme aujourd’hui comme une locomotive pour toute la région.

Mbodiene
Un pied-à-terre des plus accueillant entre terre et lagune

Mbodiene

Nous sommes accueillis à bras ouverts par Birahim et Anne-Rose. À quelques centaines de mètres de la route, nous découvrons une charmante propriété qui va nous servir de camp de base durant notre séjour. Jouxtant le lagon, l’endroit a de quoi séduire. Et en plus, de là, nous pourrons rayonner: Joal-Fadiouth et son fameux cimetière inter-religieux dans lequel sont enterrés côte à côte chrétiens et musulmans, Mbour, son distributeur, ses magasins et son grand-marché où nos dévaliserons les plus beaux tissus wax du coin (et qui seront apprêtés avec talent par Alioune) ainsi que la réserve de Bandia, dans laquelle nous compléterons notre tableau de chasse en épinglant notre dernier «big five» après notre razzia au Masai Mara: un couple de rhinocéros blanc se reposant à l’ombre des baobabs!

Lac Rose
Impossible de couler dans ce lac qui contient 380g de sel par litre d'eau!

Le Lac Rose

Ayant tout juste récupéré Céline qui va vivre une partie de l'African Tour avec nous et rejoint Mano et Raphaël avec lesquels nous avons déjà visité l’île Sainte-Marie en août, nous décidons de découvrir ce lac atypique, contenant 380 g de sel par litre d’eau, soit 1,5 fois la concentration de la mer morte! Impossible de nager ni de couler dans cette étendue salée qui se teinte de rose avec le soleil. Nous profitons de la baignade pour y soigner tous nos petits bobos. Le tour en 4x4 sur les dunes qui ponctue cette belle journée nous permet d’apprécier le paysage sublime de l’arrivée du fameux Paris-Dakar. Nous aurons même la chance d’y venir une deuxième fois en fin de séjour pour profiter des dunes de sables et faire une petite halte chez Daba et Jean-Yves, un couple suisse-sénégalais qui tient le Calao, un superbe gîte tout en pierres, garni de fleurs, situé à quelques mètres du lac...

Sine Saloum
Un instant de grâce, l'envol des flamands roses sur le Saloum

Le Sine Saloum

Cette région combine le Sine - petits îlots de terre et de mangrove - et le Saloum, fleuve qui se jette dans l’océan. La traversée depuis Dangane se fait en pirogue et nous amène sur Mar Lodge, l’un des îlots. Après une chouette baignade où nous avons pu découvrir les talents de plongeur de Raphi, nous y passons la nuit et servons de festin pour les moustiques, dont Mano aura constitué le plat de résistance… Il n’empêche, l’endroit est superbe et le lever du soleil un must. La journée dans les méandres du Saloum, avec baignade dans l’un de ses bras, crevettes grillées en live sur la pirogue, huitres fraîchement pêchées dans la mangrove et danses endiablées sur le ponton était juste magnifique. Last but not least, la visite de l’île aux oiseaux avec ses hérons, ses pélicans et pour le bouquet final l’envol des flamands roses: un spectacle de toute beauté!

Satute de la Renaissance
Photo de famille devant la statue de la renaissance africaine

Dakar

Capitale administrative, économique et culturelle, fer de lance de toute la sous-région, les 3 jours passés sur place nous auront permis de prendre le pouls de la ville à défaut d’en faire le tour. En plus des marchés de Sandaga et de Soumbédioune ainsi que la superbe corniche qui mène au village de Ngor, nous garderons un souvenir ému de notre passage sur l’île de Gorée ainsi que la visite de la statue de la renaissance (lire l’article).

Ce sera l’occasion aussi de récupérer en plein Dakar nos premières chaussures crées sur mesure et livrées tout droit depuis le Mali. De quoi nous donner des idées pour la suite, n’est-ce pas Raphi?

Toubab Dialaw, Saint-Louis ou encore le Magal de Touba. Suivez la suite de notre périple sénégalais ici!

catégories : african tour


GAKOMO.CH | LE BLOG

 
 
 

Vivez l'aventure
avec nous!

Rejoignez la Tribu Gakomo!

Profitez d'infos exclusives, de vidéos, d'avantages sur notre shop ou autres instants de bonheur à partager!

 
 
 
 
design by lien custom design
powered by lien Kameleo